La fermeture des commerces, l’hiver rugueux, le télétravail… Rien ne nous est permis pour pouvoir profiter de la vie. Cependant, les galeries sont encore ouvertes et certaines proposent de nouvelles expositions. La galerie Christian Brest présente l’exposition Codex de Carlos Augusto Giraldo. 

Le Colombien prend ses quartiers à Paris du 13 Février au 14 Mars pour présenter ses œuvres. Augusto Giraldo est un artiste qui couche ses traités sur des feuilles de calque ou des papiers fins qu’il assemble parfois en codex. Il arrive à donner plusieurs formes à des myriades de mythologies individuelles, toutes plus spectaculaires les unes que les autres. 

Pour sa cette première exposition à Paris, cet artiste fascinant est mis en lumière dans un film documentaire réalisé par Walter Escamilla et co-produit par Paula Diaz, projeté dans la galerie, afin d’expliquer son processus créatif. 

Augusto Giraldo génère des images pour interagir avec toutes les dimensions de la réalité. Via son processus créatif, il s’approprie et intérprète différentes sources d’inspiration, ancrées dans la réalité de son époque, transmises via l’école ou à la télévision. Cette appropriation se retrouve dans des thèmes ou des codes de représentation visuelle, mais aussi dans la grande épopée qu’il écrit autour du thème de la fin de la civilisation.

Pour lui, « toutes les civilisations passent un cycle de vie, comme la vie d’un être humain. » 

Vous pouvez voir ses oeuvres au 3-5 passage des Gravilliers à Paris, tous les après-midis jusqu’au 14 Mars. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Translate