Jeudi 16 juillet. 20h. Le show tant attendu de Jacquemus s’apprête à commencer. Comme un vent d’espoir après cette triste période d’après confinement, où les shows physiques semblaient impossibles. Cependant, dans un champ de blé interminable à 1h de Paris, des silhouettes se succèdent, devant une centaine d’invités. Nul doute, la fête peut recommencer.

Baptisée « L’Amour », la collection printemps-été 2021 évolue dans un champ de blé interminable (600m), non sans rappeler le fameux champ de lavande de Valensole dans lequel le créateur avait fait son défilé printemps été 2020. Car Monsieur Simon Porte Jacquemus fait dans la constance. En effet avec lui, tout est poésie. Comme toujours, sa Provence est au rendez-vous, même à Paris loin des cigales. 


Hommes et Femmes se fraient tour à tour un passage à travers le blé (aménagé pour l’occasion), sur des airs de guitare doux et poétique. Des couleurs neutres, du vert d’eau, du jaune mais aussi du noir constituent la palette Jacquemus printemps été 2021. Le court affronte le long, le près du corps dessine des silhouettes sensuelles tandis que les pièces plus amples donnent de la nonchalance. Le minimalisme côtoie le romantisme, la céramique provençale, les imprimés tout droit inspirés des  nappes de la grand-mère du créateur. Comme pour l’année 97, les pièces Hommes semblent un peu laissées à désirer, au profit des pièces féminines, laissant  les fans masculins sur leur faim. En revanche, on imagine déjà les futures pièces phares, celles que tout le monde s’arrachera la saison prochaine. Parmi elle, le blazer en lin duquel des cœurs sont en relief, la chemise crop à carreaux, les longues robes, ou encore le nouveau chiquito et les sandales que le créateur avait teasé en story en amont du show. 


Grâce à son envie d’être plus éco-responsable, dans un milieu plus que pollueur, son idée de regrouper womenswear et menswear et de ne s’en tenir qu’à deux défilés par an, l’un en janvier et l’autre en juillet, Jacquemus a su faire face aux difficultés de la situation sanitaire et réaliser avec son équipe cette nouvelle collection. Si elle est baptisée l’amour, c’est à la fois pour célébrer l’amour entre deux personnes, mais aussi pour souligner les liens qui l’unissent à son équipe. Comme il le déclare sur Instagram, il a fallu travailler séparément mais collectivement. Il faut également noter que le créateur n’a pas oublié d’être inclusif, et après les récents événements qui ont sévi aux États-Unis et en France (il a participé aux manifestations pour Adama), ceci est plus qu’appréciable. Ainsi ce défilé est une déclaration d’amour et l’on s’imagine très bien porter arborer ces tenues lors d’un mariage dans le sud de la France. Sans oublier la robe de mariée présentée. D’un blanc immaculé, elle se veut minimaliste et élégante. 


Ce jeudi soir l’amour était bel et bien au rendez-vous.

Retrouvez tout le défilé ci-dessous :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate