Pour cette Fashion Week AW20-21, le directeur artistique Richard René décide de mener la maison Guy Laroche vers dautres horizons plus respectueux de lenvironnement. Il lance la collection « Transform 20.21 » composée de 12 looks entièrement vintages achetés doccasion pour un budget de 2500.


Ces pi
èces sont complètement repensées par le créateur : “Je les ai teints, redécoupés, cousus pour en faire des vêtements pour 2021″, a-t-il déclaré à lAFP. Il nutilise que des matériaux disponibles au sein de la maison Guy Laroche, ce qui témoigne encore une fois, de la volonté certaine de repenser la mode selon Richard René. Les modèles dorigine ont été photographié afin de créer le contraste avec les nouveaux, présentés tout au long dun mur sur des mannequins inanimés. Parmi ces looks, on y trouve un manteau de fourrure transformé en pull, un tailleur en bi-matière avec empiècements en cuir ou encore une robe entièrement recouverte de sequins.

 

Seuls 4 modèles ont été crée de toute pièce et déclinés dans les tons beige portés et magnifiés par 4 mannequins déambulant dans la pièce.

 

Défi réussi pour Richard René. Sa vision se concrétise par des pièces uniques qui ne seront pas reproduites en plusieurs exemplaires, une preuve daudace pour le prêt-à-porter. Cette collection souligne la beauté de limperfection et met en avant le principe de création conscient et plus responsable.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate